Kallil de NanroxKallil de Nanrox       

Ch. Bayside's Little Wolf de Nanrox
aka Tilou - 11 moisCh. Bayside's Little Wolf de Nanrox aka Tilou - 11 mois

NANROX  reg'd

Beauceron & Manchester Terrier

 

du Terrier de Manchester nain

 

 

Il existe quatre principales maladies qui sont connues de survenir dans le Manchester:

  • Maladie du Von Willebrand -vWD 
  • Maladie de Legg-Perthes-calvé
  • Maladies cardiaques congénitales 

  • Atrophie progressive de la rétine

 

vWD ou LA MALADIE DE VON WILLEBRAND

Il s'agit d'un problème hémorragique commun dans plusieurs races, tel les Terriers de Manchester (Standard et Nain), les Doberman pinschers, les Scottish Terriers et les Bergers de Shetland.  Les chiens souffrant de cette maladie peuvent facilement saigner à mort d'une blessure mineure parce que leur sang ne coagule pas convenablement à cause d'une déficience ou dysfonction du facteur von Willebrand, une protéine plasmatique.  La fréquence et la gravité de cette maladie dépendant de la race.  Cependant, cette maladie peut être éliminée par a sélection consciencieuse du père et de la mère.  Il y a très peu de renseignements précis traitant de cette maladie avec les Terriers de Manchester, mais ils ne semblent pas être affectés aussi sévèrement que les autres races.  D'après "VentGen" (une compagnie qui produit des analyses pour le vWD), les Terriers de Manchester analysés génétiquement à date sont libres de vWD à 59%, 35% sont porteurs et 6 % sont affectés par cette maladie. 

Le vWB est une anomalie héréditaire et le gène responsable n'a été découvert que très récemment.  Avant cette découverte, les vétérinaires offraient des examens sanguins pour diagnostiquer cette maladie.  Maintenant, une analyse génétique est disponible chez "VetGen" ou "GeneSearch".  L'examen sanguin, qui est encore disponible, coûte moins cher, mais les résultats peuvent être affectés par différents facteurs comme les cycles hormonaux.  L'analyse "VetGen" est génétique, n'est fait qu'une fois et est définitif.  Cette analyse vous dit si votre chien est affecté (a cette maladie), est porteur (n'a pas la maladie mais porte le gène et peut procréer des chiots affectés s'il est accouplé avec un autre porteur) ou libre ou négatif (a ni la maladie, ni le gène responsable).

  

LA MALADIE DE LEGG-PERTHES-CALVÉ

Cette maladie est aussi connue sous plusieurs autres noms incluant la maladie de Legg, coxaplasma et nécrose aseptique.  Cette condition aboutit en dégénérescence du fémur, et est commune chez plusieurs petites races.  On dit de cette maladie qu'elle est la dysplasie coxo-fémorale chez le petit chien.  La maladie de Legg est causée par une manque de circulation sanguine au sommet du fémur.  Puisque cette partie du fémur n'est pas alimentés adéquatement, l'os meurt petit à petit.  Habituellement, cette condition se manifeste entre l'âge de 6 et 9 mois.  Souvent, mais pas tout le temps, une blessure survient avant l'apparition des symptômes.  Ces premiers symptômes se manifestent généralement en coups de langue sur la patte arrière, le chien devient grincheux ou maussade (et ce, à cause de la douleur), et montre de la douleur évidente en se déplaçant.  Si un des symptômes est flagrant, l'animal doit être diagnostiqué par un vétérinaire.  Une radiographie révélera la présence ou non de la maladie, quoique dans 10 à 15 % des cas, le dommage est bilatéral.  Une chirurgie s'avère le traitement de choix pour les animaux affligés.  Une fois le chien anesthésié, le vétérinaire pratique une ablation chirurgicale du fémur ainsi que de toute autre matière osseuse nécrosée.  Cette partie est ensuite remplacée par une hanche artificielle semblable à celles utilisées chez les humains.  Dans l'ensemble, cette intervention interrompt la progression de la nécrose ou maladie.  Ensuite, le chien peut mener une vie relativement normale.  Il y a un certain nombre de suggestions disant que la maladie de Legg ait une base génétique, quoique l'origine héréditaire de cette maladie est probablement très complexe et pas non comprise.  C'est pourquoi, les chiens affectés devraient être stérilisés.

  

CONDITIONS DE LA GLANDE THYROÏDE ET AUTRES

Les Terriers de Manchester sont aussi sujets aux problèmes de la thyroïde.  Cette glande produit des hormones qui règlent plusieurs fonctions corporelles incluant le poids et la pousse de poils.  Une simple prise de sang peut être effectuée afin de déterminer si la thyroïde du chien produit une niveau d'hormones acceptable.  Les éleveurs devraient vérifier régulièrement leurs lignées pour s'assurer que les problèmes de thyroïdes ne sont pas transmis à leur progéniture.  Souvent, les poils du cou des Terriers de Manchester sont clairsemés et l'on croit dans certains cas que des problèmes reliés à leur glande thyroïde puissent en être la cause.

On remarque occasionnellement des allergies à la laine chez les Terriers de Manchester.  Le propriétaire du chien devra s'assurer qu'il n'y a aucune fibre laineuse dans la litière de ce dernier.  Des insinuations ont été faites quant à la faiblesse du système immunitaire des Terriers de Manchester, malgré le fait que cette hypothèse n'est pas trop répandue.  Pour cette raison, un propriétaire de Terrier de Manchester doit s'assurer d'un niveau de santé maximale chez son animal en fournissant une nourriture de la meilleure qualité qui soit, de l'exercice régulièrement, et ce, à la hauteur de ses besoins et des soins vétérinaires appropriés.

 

ATROPHIE DE LA RÉTINE (PRA)

Atrophie de la rétine (PRA)  est une maladie de la rétine, et est le nom de plusieurs maladies héréditaires qui sont progressive et mener à la cécité. La maladie n'est pas douloureuse, et il n'existe pas de remède. Les yeux sont génétiquement programmés pour devenir aveugle. Il existe de multiples formes de la PRA, qui diffèrent de l'âge d'apparition et le taux de progression de la maladie. Certaines races éprouvent l'apparition plus tôt que d'autres, d'autres races ne développent pas de PRA que plus tard dans la vie.

Avec une exception, PRA dans la mesure où toutes les races étudiées est un trouble autosomique récessif. Cela signifie que d'être affecté, un chiot doit recevoir une copie du gène défectueux de ses deux parents. Ainsi, les deux parents d'un chiot doit être touchés, soit être transporteurs ou affectés eux-mêmes. De même, parce que les chiens concernés ont deux copies du gène défectueux, tous leurs descendants seront au moins porteurs. . PRA peuvent être diagnostiquées par un vétérinaire ophtalmologiste. Plus sophistiquées, les tests comme électrorétinographie peut également être utilisés. Dans certaines races, il existe des tests saguin d'ADN disponibles pour déterminer si un chien est soit affecté à un transporteur de la maladie.

En ce moment, le test sanguin d’ADN n'est pas disponible pour le Beauceron. Si aucune anomalies sont constatées lors de l'examen par un ophtalmologiste vétérinaire certifié, le chien peut être certifiés exempts de maladies héréditaires des yeux grâce à la Canine Eye Registration Foundation (CERF). Le test pour le PRA est facultative, et par conséquent, peu d'éleveurs choisissent d'avoir leurs reproducteurs testés. L'ampleur du problème dans la population du Beauceron est donc inconnu, mais il ne devrait pas être généralisée ou problématique.

  

 MALADIES CARDIAQUES CONGÉNITALES   

 Maladies cardiaques congénitales chez les chiens sont des malformations du cœur ou des gros vaisseaux.

La caractérisation des lésions cardiaques congénitales sont des défauts à la naissance et peut se développer plus à fond au cours des périodes périnatale et de la croissance.  Plusieurs malformations cardiaques congénitales peuvent être génétiquement transmis à la progéniture par les parents, toutefois, l’exacte mode de transmission n'a pas été déterminé avec précision pour toutes les malformations cardiovasculaires.  Les tests de la Maladies cardiaques congénitales est facultatif seulement, mais est fortement recommandé, car il existe un nombre croissant de chiens, y compris le Terrier de Manchester, qui souffrent de cette condition.  Il existe différents tests qui peuvent être faites, soit par un vétérinaire, un spécialiste ou d'un cardiologue. Les résultats des essais peuvent être envoyés à l'OFA (Orthopedic Fondation for Animals) pour être ajouter à la base de données. En Amérique du Nord, les éleveurs dignes de leur élevage, testera leur cheptel pour la Maladies cardiaques congénitales. La plupart des éleveurs en Europe ne testent pas leurs reproducteurs pour la Maladies cardiaques congénitales, il est donc important de connaître et d'être conscients de la réputation de l’éleveur dans son pays avant l'importation d'un chien en Amérique du Nord.