Kallil de NanroxKallil de Nanrox       

Ch. Bayside's Little Wolf de Nanrox
aka Tilou - 11 moisCh. Bayside's Little Wolf de Nanrox aka Tilou - 11 mois

NANROX  reg'd

Beauceron & Manchester Terrier

HISTOIRE DE LA RACE

Le terrier de Manchester a l'enviable distinction d'être le plus vieux représentant du groupe des terriers.   Pour aussi loin qu'en 1500, un type de terrier de Manchester fut cité par le Dr Caius, dans le livre De Banibus Britannicis, ce premier écrit documentaire sur les chiens.  Dans les années 1700, on parle du ''black &  tan'' ou ''rat terrier'' (terrier ratier) qui ressemblait à tout point de vue au terrier de Manchester d'aujourd'hui.  En 1800, Sydenham Edwards publia Cynographia Britannica, et qui faisait mention dans son introduction, du terrier de Manchester ainsi que diverses illustrations explicites. 

Ses origines remontent en des temps médiévaux en Angleterre. En ce temps là, les chiens étaient des animaux gardés pour les services qu'ils rendaient aux humains, et rien d'autre.  Le Black& Tan terrier comme on l'appelait dans le temps, était reconnu comme un habile exterminateur de vermine et un ratier expert. Ces chiens étaient habiles, très agiles et très rapides d'exécution à la fois, possédant des réflexes incroyables . On raconte, bien que cela s'avère un peu exagéré, que l'un de ces chiens avait tué plus de 100 rats en quelques minutes à peine.  Il ne fut pas long que cette légende pris des proportions tellement grandes, que ce petit ratier fut sollicité de toutes parts afin de débarrasser toutes les régions envahies par une infestation de rats importante.

En un point, la région de Manchester en Angleterre fut reconnue en 1800 comme l'épicentre de tous nouveaux sports comme la chasse au rats et au lapins. Un amateur de l'agent canine, monsieur John Hulme décida qu'un chien devait être bon pour ces deux types de chasse. Dans les efforts pour produire ce chien en question, il accoupla une femelle Whippet brune foncée et un ratier. Les rejetons issus de cet accouplement démontraient le dos particulier arrondi du Whippet. Ces derniers furent trouvés très utiles et ainsi, plusieurs amateurs se sont mis à les faire se reproduire.

Éventuellement, ce chien gagna en popularité et fut ainsi reconnu car on l'incluait même dans un sport aussi noble que la chasse au renard, ce qui lui fit monter graduellement les échelons de la popularité. Le terrier de Manchester devenu le parfait compagnon de l'homme à ce jour détrônant même les petits chiens tant aimés des grandes dames de l'époque. On le surnommait le ‘’gentlemen's dog’’ ou chien du parfait gentleman. On remarque ainsi plusieurs toiles arborant ce petit chien noir comme on l'appelait à l'époque. On n'ignore comment ce petit chien fut ainsi reconnu en tant que terrier du Manchester car plusieurs petits chiens semblables habitaient l'Angleterre à cette époque, mais en 1860, la ville portant ainsi le nom de Manchester devint ainsi celle qui fut à son origine.

Hormis le Whippet, le Greyhound et la levrette italienne furent les deux races souvent mentionnées comme à l'origine du terrier de Manchester. Personne ne peut cependant affirmer laquelle de ces races eut le plus d'influence sur ce petit chien. Il fut également question que le teckel ou dachshund fit aussi partie de ses origines. Fait à mentionner que les teckels de cette époque étaient loin d'être ceux connus aujourd'hui comme ces longs chiens aux pattes extrêmement basses.

On ne peut affirmer depuis quand origine le fameux Toy Manchester.  On sait très peu de chose sur lui. La demande était, pour un chien plus petit.  On produit ainsi des chiens de plus en plus petits ce qui, malheureusement, résulta en un flop monumental, car on avait recours à trop de consanguinité vu la rareté de ces chiens de très petite taille.  Durant l'époque Victorienne, les Toy Manchester de ce temps ne pesaient pas plus d'une livre et demi à 2 livres en moyenne soit moins d'un kilo à un kilo et demi. Bientôt, les éleveurs réalisèrent ainsi les désavantages de ce trop petit chien et optèrent pour un poids plus normal du Toy qu'on connaît aujourd'hui.

Le premier terrier du Manchester qui arriva en Amérique, fut ainsi introduit aux États-Unis en 1883. Au tout début, il avait les même fonctions qu'en Angleterre, soit celui de chasser les rats et débarrasser ainsi les gens de la vermine. On pouvait le retrouver sur plusieurs fermes ou il utilisait sont talent au contrôle des rats et autres bestioles du genre.

Ce n'est pas avant 1923, et avec la fondation du Manchester Terrier Club of America qu'il suscita ainsi l'intérêt de milliers d'amateurs autant pour le sport que sa reproduction.  Il y eut cependant beaucoup de confusion quant à la manière dont on allait le nommer.  Certains l'appelaient le Black & Tan et d'autres simplement le ratier ou Rat Terrier.  Il fut reconnut par l'American Kennel Club aux alentours de 1926.  Jusqu'en 1959, le Toy Manchester quant à lui fut reconnu comme une race séparée.  Aujourd'hui, les deux races sont dans des groupes séparés :  Le Toy Manchester faisant partie du groupe des Toys et le terrier Manchester Standard dans le groupe des Terriers.

Malheureusement, beaucoup de gens par le faible maintien de sa popularité, durent cesser de les reproduire, faisant ainsi chuter les populations des terriers du Manchester à environ 500 chiens enregistrés à l'American Kennel Club, ceci incluant les Toys et Standards.